Alimentation et nutrition

Alimentation et nutrition

La gestion efficace de l’apport alimentaire et de la nutrition sont deux éléments clés d’une bonne santé. Une alimentation et des choix alimentaires judicieux peuvent aider à prévenir les maladies. Manger les bons aliments peut aider votre corps à mieux gérer une maladie en cours. Comprendre une bonne nutrition et faire attention à ce que vous mangez peut vous aider à maintenir ou à améliorer votre santé.

La nourriture et la nutrition sont la façon dont nous obtenons du carburant, fournissant de l’énergie à notre corps. Nous devons remplacer les nutriments dans notre corps par un nouvel approvisionnement chaque jour. L’eau est une composante importante de la nutrition. Les graisses, les protéines et les glucides sont tous nécessaires. Le maintien de vitamines et minéraux essentiels est également important pour maintenir une bonne santé. Pour les femmes enceintes et les adultes de plus de 50 ans, les vitamines telles que la vitamine D et les minéraux tels que le calcium et le fer sont importants à considérer lors du choix des aliments à manger, ainsi que les éventuels compléments alimentaires.

Une alimentation saine comprend de nombreux aliments naturels. Une partie importante d’une alimentation saine doit être composée de fruits et légumes, en particulier ceux qui sont rouges, orange ou vert foncé. Les grains entiers, comme le blé entier et le riz brun, devraient également jouer un rôle dans votre alimentation. Pour les adultes, les produits laitiers doivent être non gras ou faibles en gras. Les protéines peuvent comprendre de la viande et de la volaille maigres, des fruits de mer, des œufs, des haricots, des légumineuses et des produits à base de soja tels que le tofu, ainsi que des graines et des noix non salées.

Une bonne nutrition implique également d’éviter certains types d’aliments. Le sodium est fortement utilisé dans les aliments transformés et est dangereux pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle. L’USDA conseille aux adultes de consommer moins de 300 milligrammes (mg) par jour de cholestérol (que l’on trouve entre autres dans la viande et les produits laitiers gras). Les aliments frits, les graisses solides et les gras trans trouvés dans la margarine et les aliments transformés peuvent être nocifs pour la santé cardiaque. Les grains raffinés (farine blanche, riz blanc) et le sucre raffiné (sucre de table, sirop de maïs riche en fructose) sont également mauvais pour la santé à long terme, en particulier chez les personnes atteintes de diabète. L’alcool peut être dangereux pour la santé en quantités supérieures à une portion par jour pour une femme et deux par jour pour un homme.

Il existe de nombreuses directives gratuites de haute qualité pour des plans d’alimentation saine qui donnent plus de détails sur la taille des portions, la consommation totale de calories, ce qu’il faut manger plus et ce qu’il faut manger moins pour être en bonne santé et rester ainsi.

Même si vous mangez suffisamment, si vous ne suivez pas une alimentation équilibrée, vous pouvez toujours être à risque de certaines carences nutritionnelles. De plus, vous pouvez avoir des carences nutritionnelles en raison de certaines conditions de santé ou de vie, telles que la grossesse, ou de certains médicaments que vous prenez, tels que les médicaments contre l’hypertension. Les personnes qui ont eu des maladies intestinales ou des sections d’intestin enlevées en raison d’une maladie ou d’une chirurgie de perte de poids peuvent également être à risque de carences en vitamines. Les alcooliques courent également un risque élevé de carences nutritionnelles.

L’une des carences nutritionnelles les plus courantes est l’anémie ferriprive. Vos cellules sanguines ont besoin de fer pour alimenter votre corps en oxygène et si vous n’avez pas assez de fer, votre sang ne fonctionnera pas correctement. D’autres carences nutritionnelles qui peuvent affecter vos cellules sanguines comprennent de faibles niveaux de vitamine B12, d’acide folique ou de vitamine C.

Une carence en vitamine D peut affecter la santé de vos os, ce qui rend difficile l’absorption et l’utilisation du calcium (un autre minéral dont vous n’avez peut-être pas assez). Bien que vous puissiez obtenir de la vitamine D en vous exposant au soleil, de nombreuses personnes préoccupées par le cancer de la peau peuvent se retrouver avec de faibles niveaux de vitamine D si elles ne reçoivent pas suffisamment de soleil.

Les autres carences nutritionnelles comprennent:

  • béribéri: faibles niveaux de vitamine B1 (présents dans les balles de céréales)
  • ariboflavinose: faibles niveaux de vitamine B2
  • pellagre: faibles niveaux de vitamine B3
  • paresthésie: faibles niveaux de vitamine B5 entraînant une sensation de «piqûres et aiguilles»
  • carence en biotine: faibles niveaux de vitamine B7, qui peuvent être courants pendant la grossesse
  • hypocobalaminémie: faibles niveaux de B12
  • cécité nocturne: faibles niveaux de vitamine A
  • scorbut: faibles niveaux de vitamine C
  • rachitisme: grave carence en vitamine D et / ou en calcium
  • carence en vitamine K
  • carence en magnésium: se produit avec certains médicaments et problèmes médicaux
  • carence en potassium: survient avec certains médicaments et problèmes médicaux

Une alimentation équilibrée peut aider à prévenir ces conditions. Des suppléments de vitamines peuvent être nécessaires pour certaines personnes, telles que les femmes enceintes ou allaitantes et les personnes souffrant d’affections intestinales.

Maladies et affections influencées par la nutrition

De nombreux problèmes de santé sont causés et / ou affectés par l’alimentation et la nutrition. Certains sont directement causés par les aliments, tels que «l’intoxication alimentaire» ou les infections bactériennes causées par des aliments contaminés. Certaines personnes peuvent avoir de graves allergies aux aliments comme les arachides, les crustacés ou le blé (maladie cœliaque). Les affections gastro-intestinales – telles que le syndrome du côlon irritable, la colite ulcéreuse et le reflux gastro-œsophagien (RGO) – sont également directement affectées par la consommation de nourriture.

Pour d’autres maladies et affections, le type ou la quantité de nourriture peut influencer la progression de la maladie. Le diabète sucré, par exemple, qui se traduit par l’incapacité du corps à réguler la glycémie, est considérablement affecté par les types et les quantités d’aliments consommés. L’apport en glucides doit être soigneusement surveillé si vous souffrez de diabète, ou la glycémie peut atteindre des niveaux dangereux. Les autres conditions affectées par l’alimentation et la nutrition comprennent:

  • hypertension: la consommation de sel affecte la pression artérielle.
  • maladie cardiaque / taux de cholestérol élevé: les aliments gras et les huiles partiellement hydrogénées peuvent créer de la plaque dans les artères.
  • ostéoporose: un faible taux de calcium, un faible taux de vitamine D et un excès de graisse peuvent entraîner la fragilité des os.
  • certains cancers: une mauvaise alimentation et l’obésité sont associées à un risque accru de cancers du sein, du côlon, de l’endomètre, de l’œsophage et des reins.

Vos choix alimentaires et votre état nutritionnel peuvent influer sur votre santé globale tout au long de votre vie.

Pour certaines maladies, choisir de manger certains aliments et de prendre certains suppléments peut vous aider à maintenir votre santé.

Les patients subissant un traitement contre le cancer peuvent avoir besoin d’un régime spécifique afin de maintenir leur endurance. Par exemple, il peut être nécessaire de consommer des aliments riches en calories pour maintenir l’énergie. Obtenir suffisamment de calories et de protéines dans l’alimentation peut potentiellement contribuer à la survie à long terme.

Dans tous les cas, ce que vous mangez peut aider à réduire vos problèmes de santé. Des études ont montré que si vous souffrez de goutte, manger régulièrement des cerises peut réduire vos risques de crise de goutte (Zhang, 2012 Source de confiance). L’ail peut être un médicament affectif contre certaines bactéries et champignons ( Ankri et al., 1999 ). Le miel a des propriétés antimicrobiennes et anti-inflammatoires ( Bogdanov et al., 2008 ). La consommation de pommes peut en fait réduire votre risque de cancer colorectal (Jedrychowski et al., 2009Trusted Source). De plus, boire suffisamment d’eau au lieu de la soude ou du jus sucré peut aider à contrôler le poids, l’apparence et la résistance globale aux maladies ( Popkin et al., 2010 ).